Protection et espoir sous les pins

Publié le 8 avril 2021 - Sylvothérapie

Je me rappelle de ce grand pin parasol, installé au milieu des vignes, sur la route de Bouaye. Il siégeait, majestueux, au milieu de nulle part. Pour moi, enfant, il m’indiquait le voyage vers la côte atlantique ou vendéenne. Lorsque nous arrivions à la Barre de Monts, nous ouvrions les fenêtres, pour humer l’odeur résineuses des pins. Des huiles essentielles particulièrement bénéfiques pour les poumons oppressés. C’était l’insouciance des vacances : la promesse de balade en forêt, et de baignade.

Lorsque je me perdais en vélo avec ma cousine, sur la route de St Père en retz, le pin parasol était notre repère. Il se voyait de loin, comme un phare, et nous permettait de nous orienter.

Bien enraciné, les pins résistent aux vents et aux tempêtes. Ils s’adaptent à tous les terrains, et peuvent s’implanter sur des sols effondrés. Il sont résilients et capables de redonner de l’élan à leurs branches, même lorsque leur tronc est tordu. Il sont généreux, et nous donnent toute l’année des pommes de pin magnifiques. On peut jouer les écureuils, en grignotant ses pignons ; observer les chenilles processionnaires, avec admiration ou peur d’être touchés par leurs poils urticants. Toujours est il qu’elles font un festin pour les oiseaux gourmands.

Le pin montana, avec des racines plus superficielles et horizontales, stabilisent les terrains dégradés. Il pousse là où aucune autre essence n’accepte de pousser. Le record de longévité actuel du Pin huon, en Australie, est de 10500 ans. Le macérat de bourgeon agit sur la structure en régénérant la trame protéique osseuse. Il protège, régénère la cartilage, et consolide l’os. *

Source de lumière et d’espoir, il réunit, protège, régénère la force de vie

Cet arbre élégant, rappelle la gaieté et l’innocence de l’enfance. Il dégage la lumière, et la chaleur de l’été. Il fait partie des 7 arbres chef pour les druides : le chêne, le noisetier, le houx, le pommier, l’If, le Pin, et le frêne. Les Celtes l’appelaient l’arbre de feu, car ils utilisaient son écorce enduite de résine, pour en faire des torches. Dans les pins, toujours verts, se trouve la question des cycles, de la naissance à la mort. Il est caractérisé par la famille, réunie autour de l’arbre de noël, pour accueillir la lumière de nouveaux jours, et l’espoir.

Message du pin : « Je vous aide à prendre votre place et à garder la tête haute. Je maintiens votre équilibre émotionnel. N’adhérez jamais à la négativité des autres. Votre mantra deviendra : « Les mots en m’atteignent plus ». Si des gens ressentent le besoin de vous agresser verbalement, sachez que leur comportement révèle un manque de confiance plus qu’une animosité à votre égard. Ne vous questionnez pas davantage sur l’opinion que les autres ont de vous et soyez pleinement satisfait de ce que vous êtes. Vous êtes merveilleux et bienveillant. Vous remarquerez rapidement une diminution des situations désagréables, car je vous protège des mauvaises vibrations et des paroles qui dégagent des énergies négatives. Tout ce que vous dites et entendez passe par un filtre d’amour, ce qui est bénéfique pour vous et pour ceux qui vous entourent. » **

Sources d’inspiration : Luminessense** – Sylvie Verbois, Les arbres guérisseurs : Leurs symboles, leurs propriétés et leurs bienfaits – Erwann Theobald, les énergies bénéfiques des arbres – Gilles Diederichs, le petit livre de la sylvothérapie – * Franck Ldoux, Gerard Gueniot, la phytembryothérapie.