Célébrer les passages, et créer avec la sauge

Publié le 18 novembre 2020 - Méditation avec les plantes

Derrière l’écran de fumée blanche, la femme danse et ondule. Elle pratique la fumigation de sauge blanche, pour purifier l’espace, et chasser les mauvaises ondes. Elle assainit l’espace, en l’envahissant d’un parfum âcre. La sauge officinale, sclarée ne laisse personne indifférent: elle attire, ou elle dégoute. En froissant ses feuilles, on se laisse imprégner par sa puissance aromatique. Elle nous ferait presque presque « tourner la tête »! On peut en déduire l’efficacité de son action. C’est une alliée de choix contre les intrusions de tout type: virus, bactérie, champignons. Les poisons n’ont qu’à bien se tenir! Ils sont chassés à coup d’infusion, de teinture, de vinaigres ou de glycérés.

La sauge officinale accompagne les femmes dans tous ses passages: crampes menstruelles, accouchement, arrêt de l’allaitement, bouffées de chaleur. C’est la plante des saute « d’humeurs », pour Hildegarde De Bingen. Elle chasse l’humidité, assèche, et assainit les muqueuses digestives et respiratoires. Elle atténue les mauvaises odeurs de transpiration, d’haleine fétide. La salvia est celle qui SAUVE hommes et femmes. C’est une panacée en Egypte, en Grêce, au Moyen Age. On ne jure que par elle. Elle est appelée le thé d’Europe. Elle laisse en bouche, une fraicheur, et une impression de sécheresse. Gare à l’excès sur des terrains arides;

« La sauge augmente la capacité de tirer de la sagesse de nos expériences de vie. Elle est recommandée aux personnes qui ont de la difficulté à trouver un but ou un sens à leur vie. Ces personnes ont de la rancœur face à leur vécu ou à certains événements de leur vie. Elle est recommandée pour les personnes plus âgées. Elle aide à accepter ce que la vie apporte et cela d’une manière plus calme et détachée. Elle aide à augmenter la sagesse qui vient naturellement avec les années de vécu et d’expériences. C’est un remède que l’on utilise dans les moments de transition et de changement, il fait valoir le ou la « sage » en nous. » Anne Mac Intyre

Les lèvres pulpeuses de sa fleur violette (Lamiacées), attirent les insectes pollinisateurs, invite au bourdonnement joyeux autour du cabaret à pollen. Elle aide à accepter plus calmement et avec détachement, les épreuves de la vie. Elle embarque dans le cosmos, l’univers, celui ou celle qui réinterroge le sens, la transcendance. Et si cette plante invitait à la volupté, à la légèreté, à célébrer. Célébrer les expériences de vie, initiatrices d’enseignements et de sagesse.

Derrière lécran de fumée, laissez se révéler, l’homme ou la femme sage qui est en vous! Célébrez la vie, et ouvrez la porte des rêves