Rechargez vos batteries par les « bains de forêt »

les bienfaits de la sylvothérapie

Bains de forêt, méditation

Le ressourcement en pleine nature est testée par l’être humain, depuis la nuit des temps. C’était dans cet environnement naturel qu’il chassait, cueillait, se déplaçait, et trouvait refuge contre les dangers. L’homme moderne, urbanisé n’a plus besoin de la nature directement pour assurer ses besoins vitaux. Il fait ses courses au supermarché, sans se poser de question sur la provenance de sa nourriture. Il se déplace en transport en commun, en voiture, sans conscience de la météo, et des variations climatiques extérieures. Il s’enferme dans un bureau, sous les néons, et sort le soir en hiver, dans l’obscurité. Il va se défouler dans une salle de sport, dans les odeurs de transpiration. Ce portrait caricatural, nous montre à quel point nous nous sommes éloignés de nos besoins fondamentaux. Pour soigner les tuberculoses, pour soulager les douleurs articulaires, les médecins prescrivaient des cures en montagne, loin des pollutions sonores, visuelles et olfactives. Les sanatorium faisaient des miracles pour les maladies pulmonaires bien avancées. Ils pouvaient compter sur la collaboration du cadre naturel environnemental : montagne, rivière, air sain, forêt, plantes. Ce sont les vecteurs de ions négatifs nécessaires à équilibrer notre surcharge de ions positifs crées par les villes. La forêt, les espaces naturels semi sauvages, constituent des SAS d’oxygènes, de détente, de vitalité, de ressourcement indispensables à notre équilibre. C’est la raison pour laquelle les congés payés se passent en bord de mer, à la campagne ou à la montagne. Mais faut il attendre ces repos légaux pour profiter de la nature ? La réponse est NON ! Il faut inscrire les balades en forêt, dans les parcs, comme devoirs essentiels pour notre survie. Enfant, il vous est peut être arrivé de pester contre l’automatisme des balades du dimanche avec les parents. Néanmoins ces rituels ont ancré et ravivé en vous, ce souvenir ancestral de la marche, de la cueillette dans les bois.

racines

Le docteur QING LI a bien compris cela en étudiant le bien-être émotionnel et physiologique de ses patients, avec et sans la nature.

Sa conclusion est sans appel : les balades en pleine nature sont nécessaires à l’être humain.

Elles permettent de  :

  • Renforcer le système immunitaire – Donner de l’énergie, et améliorer l’humeur
  • Diminuer l’anxiété, la dépression et la colère – Réduire le stress et favoriser la détente

Il a donc institué une méthode de mesure de l’équilibre émotionnel avant et après la balade. L’idée est de vivre l’instant présent, seul ou en groupe, dans un environnement naturel. D’apprécier chaque instant, chaque respiration, chaque couleur, chaque son, chaque odeur. De partir à la découverte sensorielle des arbres, des végétaux, et de soi. Le silence, la marche pieds nus, les temps de méditation guidée favorisent davantage le lacher prise, et l’ancrage. En 2h de balade, vous ressentez une plénitude, une satisfaction. Vous oubliez les dangers de la vie, les conflits, les tensions. Vous respirez, et vous plantez vos racines profondément en terre, le regard rivé vers les cîmes des arbres. Vous ETES tout simplement, dans l’instant présent. Vous rechargez vos batteries, vous augmentez votre vitalité, et votre aptitude au bonheur. Votre cerveau enregistre cette expérience positive et commandent aux glandes endocrines, de sécréter et de diffuser la DOSE (dopamine, ocytocyne, sérotonine, endorphine). Le stress, avec son paquet de cortisol, et d’inflammation n’a plus qu’à laisser la place.

Alors n’attendez pas la retraite pour vous y mettre. Profitez de votre dimanche pour vous balader en famille ou seul, montez sur votre vélo ou votre trottinette pour aller travailler, arrêtez vous un arrêt plus tôt, et longez les bords de seine pour rentrer chez vous. Perdez du temps à marcher, à vous émerveiller, et vous deviendrez encore plus efficaces !


Leave a Comment